Ouest-France : Intégration des flux d’articles chez le premier quotidien francophone au monde

Ouest France

 Ouest France Logo - Magic Customer

Ou comment Ouest France assure au quotidien, la production de ses 50 éditions par la maîtrise tous ses flux d’informations, sans incidents, en temps et en heure chaque jour avec Magic xpi

 

« Magic xpi nous apporte une vraie normalisation de nos processus métier. Nous avons une réelle volonté de mettre à l’avenir tous nos flux sur Magic xpi » précise Bruno Guittet, Responsable du Support Informatique Editorial à Ouest France.


La Société : un leader mondial de la presse francophone

Premier quotidien français en termes de diffusion, avec près de 770.000 exemplaires par jour, Ouest France édite 50 éditions dans trois régions : Pays de Loire, Bretagne et Basse Normandie.

 

Basé à Rennes, propriété du groupe SIPA, le journal a réalisé un chiffre d’affaires de 330 millions d’Euros en 2012. Avec plus de 2,2 millions de lecteurs chaque jour, c’est aussi le premier quotidien francophone dans le monde.


Le Challenge : de gros volumes de documents hétérogènes à maitriser chaque jour

 

Pour assembler et mettre en page ses 50 éditions quotidiennes dans les locaux de son siège à Rennes, Ouest France fait appel à 63 rédactions locales, mais aussi à des centaines de correspondants locaux, qui lui transmettent automatiquement chaque jour 2000  articles et 3500 photos, soit l’équivalent de 500 pages. Le quotidien intègre également entre 3 et 4000 photos qui lui sont transmises par des agences extérieures.

Ces éléments fournis par les correspondants et les agences de photo représentent une partie importante du contenu total du journal. Une fois mises en page à partir de l’ensemble de ces éléments, les 50 éditions sont ensuite transmises aux deux sites d’impression à Rennes et à Nantes, avec des heures de bouclage variant de 22h30 à 1h du matin, afin qu’elles soient toutes livrées à 7h30 le lendemain matin.

Or les articles des correspondants et les photos d’agence sont transmis dans des formats disparates, et doivent être impérativement « traduits » et transcodés à leur arrivée à Rennes avant d’être intégrés dans le logiciel qui met en page les 50 éditions du journal. En particulier, la plupart des articles reçus des correspondants locaux n’ont pas été produits avec le même logiciel d’édition. Les éditions finales doivent également être transformées pour être transmises sur le site web.

Ces opérations sont donc critiques pour le journal, et doivent être réalisées très rapidement et avec une fiabilité parfaite afin de respecter l’heure de bouclage.

Depuis l’année 2011, le service informatique éditorial rencontrait des difficultés croissantes avec le logiciel d’intégration EAI utilisé jusqu’à présent. II en résultait des « plantages » et des retards de plus en plus fréquents, qui mettaient en péril l’édition du journal à l’heure dite.

Ouest France se met donc à la recherche d’une solution alternative, et après une étude de marché, choisit au printemps 2012 la plate-forme d’intégration d’applications Magic xpi de Magic Software, qui remplit toutes ses exigences.

« Magic xpi nous a d’abord séduit par sa facilité de mise en œuvre et sa fiabilité » indique Mr Bruno Guittet, Responsable du Support Informatique Editorial chez Ouest France. « Lors des différents tests de validation que nous avons menés, tout s’est passé comme prévu, sans aucune mauvaise surprise, tant en termes de délais que d’exécution proprement dite. »

 


La Solution : orchestrer tous les flux avec fiabilité au quotidien

Mise en œuvre depuis Novembre 2012, implantée sur deux serveurs redondants sous Windows 2008, la plate-forme Magic xpi permet d’automatiser tous les processus de transcodage au fil de l’eau, dans des conditions de stabilité et de fiabilité inconnues auparavant.

Grâce à Magic xpi le service informatique éditorial est désormais en mesure de maîtriser la qualité et la fiabilité de tous ses flux d’informations. Dans un premier temps, afin de familiariser le personnel à la nouvelle plate-forme, les deux EAI, l’ancien et Magic xpi, ont continué à être utilisés en parallèle, mais l’objectif de Ouest France est de standardiser l’usage de Magic xpi d’ici le printemps 2013.

 

Les Avantages :

Un niveau de performance et de sécurité jamais atteint

Avec Magic xpi, l’informatique de Ouest France gagne en rapidité, donc en tranquillité d’esprit, car elle est assurée que les délais de bouclage seront tenus. « Magic xpi est incontestablement plus stable et intelligent que notre EAI précédent, et nous bénéficions en plus d’une excellente assistance et d’une expertise permanente de la part de l’éditeur, » ajoute Mr Guittet « Nos transferts et transcodages ne sont pas homogènes, certains sont plus complexes que d’autres. Nous devons tenir compte en permanence de toutes les éventualités – pannes, machines non disponibles, etc. Magic xpi nous permet de gérer tous ces aléas. Auparavant, il arrivait qu’en cas de plantage, nous ne parvenions pas à redémarrer à temps. Aujourd’hui, tout ceci est de l’histoire ancienne. »

 

L’Homogénéisation des processus métier

Magic xpi apporte à Ouest France plus d’homogénéité et plus de rigueur dans la gestion de ses flux, ce qui entraîne une simplification de l’exploitation et un diagnostic beaucoup plus rapide en cas de problème.

 

« Nous utilisons de nombreux environnements informatiques différents, Windows et Linux pour les OS, puis Oracle, Sybase et Postgres pour les bases de données » conclut Mr Guittet. « Dans ce contexte, Magic xpi va nous apporter une vraie normalisation de nos processus métier. Nous avons une réelle volonté de mettre à l’avenir tous nos flux sur Magic xpi. »