Maîtrise du ROI : est-il possible d’améliorer le ROI grâce à l’Industrie 4.0 ?

  • septembre 1, 2021

Le retour sur investissement (ROI) est un enjeu fondamental pour les PME/PMI manufacturières qui investissent dans des améliorations opérationnelles de leurs unités de production. Que vos équipes choisissent d’investir 1 € ou 100 000 € dans la transformation digitale, cette dépense doit se traduire par un impact positif sur vos bénéfices. 

Plus récemment, les investissements des PME/PMI manufacturières tournent autour d’un sujet encore plus brûlant : l’Industrie 4.0. Cette « quatrième révolution industrielle » se distingue par l’utilisation d’ordinateurs et de capteurs connectés aux machines de façon à recueillir des statistiques précieuses, susceptibles d’être exploitées pour accroître les bénéfices et améliorer l’efficacité globale. 

Le ROI de l’Industrie 4.0 peut sembler moins tangible pour les entreprises manufacturières, car les améliorations reposent essentiellement sur une meilleure utilisation des données. Plutôt que de simplement ajouter un nouvel élément d’automatisation, l’Industrie 4.0 s’appuie sur des technologies intelligentes et modernes pour acquérir des données qui seront ensuite transformées en information exploitable. En définitive, si les données ne sont pas mesurées avec précision, on ne peut obtenir d’améliorations.

Lorsque vous examinez le ROI potentiel de la mise en œuvre de l’Industrie 4.0, vous devez vous poser les questions suivantes :

Quels sont mes indicateurs de performance clés (KPI) ?

Les quatre domaines où les PME/PMI manufacturières obtiendront un ROI grâce à la mise en œuvre de l’Industrie 4.0 sont : la qualité des produits, la disponibilité des machines, l’efficacité globale (temps de cycle et main-d’œuvre) et la consommation d’énergie. En suivant de près les KPI avant, pendant et après la mise en œuvre, les manufacturiers peuvent se targuer d’un ROI démontré. Les KPI peuvent également mettre en évidence les domaines dont les performances sont susceptibles d’être améliorées par une technologie intelligente. Toutefois, même si votre mise en œuvre n’a aucun impact sur le résultat net, l’organisation peut néanmoins en tirer des avantages qualitatifs. De ce point de vue, l’Industrie 4.0 fournit de meilleures données en temps opportun, ce qui ne se mesure pas uniquement en termes de bénéfices.

Quels sont mes principaux « points sensibles » au niveau de la production ?

Les entreprises manufacturières souhaitent connaître les meilleures stratégies pour mettre en œuvre l’Industrie 4.0 de manière à accroître l’efficacité. Le secret consiste à cibler les zones de vos ateliers de production où les inefficacités de coûts et les pertes peuvent considérablement réduire les marges bénéficiaires. N’oubliez pas que l’Industrie 4.0 peut être adoptée par paliers successifs. Il ne s’agit pas de tout changer en même temps. En ciblant les principaux « points sensibles » au niveau des ateliers de production, les entreprises peuvent utiliser des données exploitables pour améliorer les performances tout en obtenant un ROI sur des coûts de production plus intelligents. Il s’agit d’avancer par périodes de changement courtes, des cycles de 90 à 120 jours, afin d’évaluer ces « points clés ». Ainsi, les entreprises manufacturières pourront avancer progressivement dans la transformation digitale sans se ruiner.

Quel est l’impact de l’Industrie 4.0 pour mes employés ?

Le dernier rapport du Bureau américain du travail a montré une baisse significative des nouvelles embauches dans le secteur manufacturier depuis mai 2020. De nombreux ateliers de production luttent pour retenir leurs employés. La mise en œuvre de l’Industrie 4.0 signifie que les collaborateurs cessent de saisir les points de données manuellement, ce qui améliore considérablement leur précision. Cela se traduit aussi par une qualité constante des produits et une diminution des plaintes à l’encontre des unités de production. L’efficacité et l’adéquation technologiques s’avèrent importantes pour tous les acteurs, en particulier les opérateurs d’équipements de production, car elles ont une incidence sur leur travail quotidien.

En définitive, des investissements conséquents doivent être reflétés par des résultats tangibles. Lors de la mise en œuvre de l’Industrie 4.0, les PME/PMI manufacturières doivent surveiller les KPI, cibler les points faibles et améliorer l’expérience des employés pour obtenir un ROI tangible. 

Faute de mettre en œuvre ces technologies de l’Industrie 4.0, les PME/PMI manufacturières risquent de subir un coût d’inaction (« Cost of Inaction », COI) à hauteur du coût des opportunités perdues. Dans les unités de production, les habitudes du passé peuvent également avoir une incidence sur les résultats. Ce n’est pas parce qu’un processus a toujours été exécuté d’une certaine manière qu’il n’existe aucun moyen plus efficace d’accomplir la même tâche. L’inaction peut donner une impression de sécurité, mais elle empêche de renforcer les ateliers de production. 

# # #

Avec sa plateforme d’intégration « plug-and-play » low-code, ses capteurs connectés aux machines et ses tableaux de bord intelligents, FactoryEye de Magic Software aide à libérer les données en temps réel dans les systèmes et applications existants.

FactoryEye de Magic Software vous permet de vous concentrer sur les KPI qui optimisent les performances à tous les niveaux de votre entreprise et d’améliorer votre efficacité globale. 

Contactez notre équipe dès aujourd’hui pour découvrir comment nous pouvons soutenir votre transition vers l’Industrie 4.0 grâce à notre approche rapide à la mise en œuvre et un ROI éprouvé. 

 

 

Sélection d'articles
Maîtrise du ROI : est-il possible d’améliorer le ROI grâce à l’Industrie 4.0 ?
Lire le Cas Client
Changer la donne : comment permettre l’amélioration continue dans l’Industrie Manufacturière
Lire le Cas Client
Aplix : Accélérer la transformation vers l’Industrie 4.0 grâce à FactoryEye
Lire le Cas Client