L’Internet des Objets au Service des PME industrielles : Les systèmes connectés transforment le secteur manufacturier

  • juin 20, 2022

Que doivent savoir les petites et moyennes entreprises (PME) du secteur manufacturier sur l’Internet industriel des objets (IIdO) ? La technologie et ses acronymes s’avèrent souvent déroutants pour les non-initiés, peu familiers de ce lexique jargonnant. Plus important encore, les décideurs ne sont pas forcément conscients de la manière dont cette technologie peut aider leur entreprise à réaliser des économies et à obtenir des avantages commerciaux pratiques et atteignables.

En termes très simples, l’IIdO utilise des capteurs connectés machine-to-machine (M2M) et des dispositifs intelligents dans les ateliers de production, pour fournir des données en temps réel aux fabricants, qui les convertissent en informations commerciales exploitables. Cela permet aux organisations de réduire leurs coûts, d’accroître leur efficacité et d’améliorer la planification de leurs actions à venir. Compte tenu des incertitudes qui minent actuellement la résilience des chaînes d’approvisionnement mondiales, il est d’autant plus important que les processus de fabrication soient aussi simples que possible.

Souvent utilisé comme synonyme de l’Industrie 4.0, l’IIdO se situe à l’avant-garde des initiatives de transformation numérique, convertissant des entreprises manufacturières traditionnellement analogiques en organisations modernes et numériques. Mais si la transformation numérique et l’adoption de l’IIdO ont permis à de nombreuses grandes entreprises manufacturières multinationales d’obtenir des retours sur investissement technologique évidents, on craint toujours que les PME du secteur manufacturier restent sur la touche de la quatrième révolution industrielle.

En 20202, le Forum économique mondial (FEM) a indiqué qu’en dépit de leur rôle central dans l’économie mondiale, la contribution des PME au PIB américain avait chuté de près de cinq points entre 1990 et 2014. Par ailleurs, le FEM a également constaté que les importantes différences dans les taux d’adoption de l’IIdO entre les grands fabricants mondiaux et les PME « exacerbent les inégalités économiques, étouffent les opportunités de mobilité sociale et tirent la productivité industrielle mondiale vers le bas ».

Pourquoi les PME n’investissent-elles pas dans l’IIdO ?

Il est intéressant de comprendre ce qui retient de nombreuses PME d’adopter et d’investir dans l’IIdO et d’autres technologies émergentes de l’Industrie 4.0. Les trois principaux obstacles identifiés par le FEM sont la pénurie de main-d’œuvre qualifiée, le manque d’accès au capital et, surtout, le manque de clarté concernant les retours sur investissement (ROI).

La situation s’apparente à la dialectique de l’œuf et de la poule : les grandes entreprises sont plus susceptibles de bénéficier de l’analyse des données collectées par les dispositifs IIdO, car elles comblent ces lacunes en matière de compétences, et elles sont plus à même d’accéder à des fonds pour investir dans de nouvelles technologies d’usine intelligente, en grande partie parce qu’elles disposent d’une vision claire du ROI.

Pour les PME manufacturières, comme nous l’avons souligné dans notre article de blog précédent concernant l’amélioration du ROI, les quatre domaines dans lesquels elles constatent un retour sur les investissements technologiques de l’Industrie 4.0 sont : la qualité des produits, la disponibilité des machines, l’efficacité et la consommation énergétique. C’est pourquoi la mise en place d’indicateurs clés de performance (KPI) sur chacun de ces aspects, avant, pendant et après tout essai ou déploiement IIdO dans l’usine, aide les PME à quantifier leur ROI.

Une feuille de route IIdO claire et abordable pour les PME

C’est en démontrant des rendements réalisables au conseil d’administration d’une PME, aux investisseurs, aux banques ou aux autres parties prenantes que les nombreux avantages de l’IIdO pour les PME manufacturières commencent à apparaître clairement.

Cela permet ensuite aux décideurs de l’entreprise de définir une feuille de route IIdO compréhensible, abordable et conforme aux objectifs à court et long termes de l’entreprise.

L’une des principales différences entre les grandes entreprises manufacturières mondiales et les PME réside dans le fait que ces dernières veulent généralement voir des améliorations du taux de rendement global (TRG) pour tout nouvel investissement technologique au bout de quelques semaines.

Ainsi, le fait d’aider les PME à connecter et à visualiser les équipements de fabrication existants au niveau des ateliers est une première étape essentielle de toute feuille de route IIdO, tout simplement parce qu’elles n’ont pas le temps, l’argent ou la capacité de remplacer les machines ou les infrastructures existantes.

L’adoption réussie de l’IIdO pour les PME manufacturières doit toujours se fonder sur l’amélioration continue des compétences, des technologies et des infrastructures existantes, et non sur le remplacement intégral des machines, des technologies et des processus. Si les PME acquièrent une compréhension globale de ces exigences, elles seront en bonne position pour rejoindre leurs homologues de plus grande taille et tirer le meilleur parti de l’IIdO.

Une intelligence économique claire et exploitable, fondée sur les données

L’IIdO aide les PME à stimuler leur efficacité, leur productivité et leur sécurité en améliorant la connexion entre les divers processus, les dispositifs de fabrication et les applications déjà en place (MES, PLM, QM, MM, ERP, CRM, etc.) et qui se sont historiquement développés au fil du temps pour permettre à l’entreprise de créer de la valeur.

Pourtant, trop de PME ont encore du mal à traduire les masses de données produites par les capteurs et les dispositifs IIdO en avantages commerciaux réels. Les décideurs à tous les niveaux de l’entreprise doivent voir des renseignements commerciaux clairs et exploitables à partir des données générées par tout nouveau déploiement IIdO dans l’unité de production.

La connexion et l’obtention de données en temps réel à partir de toutes les applications et machines existantes mentionnées ci-dessus constituent la première étape de toute stratégie IIdO dans une PME. Toutefois, il convient de préciser que l’adoption de l’IIdO ne doit pas nécessairement représenter une « révolution » globale. En effet, lorsqu’elles envisagent d’adopter les technologies IIdO ou les outils de l’Industrie 4.0, beaucoup de PME se sentent dépassées par le fait qu’elles doivent couvrir toutes les bases et tous les aspects du processus de production en même temps. Cela n’a pas besoin d’être le cas.

Au lieu de cela, les PME peuvent adopter l’IIdO par incréments contrôlables, abordables et faciles à mettre en œuvre. L’essentiel est de planifier soigneusement tout déploiement de la technologie IIdO en fonction de vos exigences et objectifs spécifiques, afin de perturber au minimum vos opérations commerciales quotidiennes. Cela signifie qu’il faut commencer par l’atelier de production, avant de monter progressivement en puissance.

Enfin, la vraie valeur provient de la consolidation des données en provenance des différentes sources, auparavant cloisonnées, dans un circuit de retour unique et fermé, afin d’aider les responsables et le personnel de l’unité de production à prendre de meilleures décisions, plus rapidement. En prenant les bonnes mesures pour éliminer ces silos de données et unifier les informations collectées, les PME s’approprient véritablement leur transformation IIdO.

Donner vie à l’IIdO

Pour les PME, les données IIdO ne valent rien si elles n’aboutissent pas à une intelligence exploitable, de l’atelier de production jusqu’au sommet de la hiérarchie. C’est pourquoi les meilleures solutions IIdO pour les PME unifient, intègrent et analysent ces données disparates provenant d’applications déjà installées et nouvellement connectées, en les présentant sous forme de tableaux de bord visuels, simples et faciles à comprendre, qui permettent d’obtenir des résultats immédiats et une amélioration continue de l’ensemble du processus de fabrication.

FactoryEye propose une solution IIdO dynamique et complète aux PME manufacturières. Il soutient l’amélioration continue et aide les entreprises à améliorer les performances de leurs unités de production en fournissant une visibilité totale et des informations en temps réel sur les processus opérationnels et les KPI. FactoryEye a été conçu pour aider les PME à améliorer leurs performances commerciales en connectant, en analysant et en fournissant toutes les informations dont les responsables ont besoin pour prendre des décisions précises et éclairées, en temps réel, à tout moment et en tout lieu.

 

Sélection d'articles
image fabricant MeO
Le fabricant de fenêtres, MéO, pilote ses activités et passe à l’Industrie 4.0 avec les solutions Magic Software
Lire le Cas Client
L’industrie manufacturière à la croisée des chemins : rattraper la décennie perdue
Lire le Cas Client
Comment la Grande Démission affecte les producteurs de l’industrie de l’emballage
Lire le Cas Client
image fabricant MeO
Le fabricant de fenêtres, MéO, pilote ses activités et passe à l’Industrie 4.0 avec les solutions Magic Software
Lire le Cas Client
L’industrie manufacturière à la croisée des chemins : rattraper la décennie perdue
Lire le Cas Client